Osons la joie !

Ma petite maman

- 08h48

Dernières modifications :

9 juin 2017 - 09h40

Un petit mot, quelques doigts, une main. Deux mains, une voix. Des pleurs, ceux du coeur perdu de mon enfant intérieur qui cherche désespérément à comprendre la manière dont il peut faire pour se sentir pleinement aimé, et comment l’aimer vraiment ? Une sorte d’auto-guérison dans ce monde qui n’a plus de nom, ou tout devient source d’instabilité et de souffrance, mais surtout de libération, de fluidité et de puissance créatrice.