Osons la joie !

Le Design Humain

Le design humain, ou human design, est présenté comme la science de la différenciation, au croisement du Yi-King, l’astrologie, les chakras, la Kabbale, l’astrophysique, la génétique. Le design humain propose de s’approprier notre schéma corporel unique (ou presque), en reconnaissant et respectant nos spécificités. Il s’agit d’une véritable aventure à la rencontre de soi-même et des autres, qui laisse rarement indifférent une fois qu’on a fait le premier pas.

Une influence probable de l’univers

L’univers est « traversé » en permanence par des neutrinos, qui possèdent une masse quasiment nulle et se déplacent à une vitesse proche de la vitesse de la lumière. Selon les découvertes scientifiques récentes, nous serions traversés à chaque seconde par plusieurs milliards de ces particules pour chaque centimètre cube de notre corps. Le design humain considère que nous subissons une influence invisible par ces neutrinos.

Photo de neutrinos
Photo de neutrinos – Source : Discover Magazine

Les planètes chargent ces neutrinos d’une information spécifique et viendraient impacter les 64 codons de notre ADN comme autant de caractéristiques qui conditionnent notre Être pour toute notre vie. On considère ainsi deux moments-clés de « programmation » dans le design humain : la naissance, et 88 degrés solaires plus tôt, soit environ 3 mois.

Ce « conditionnement » reçu à la naissance est appelé la personnalité consciente, tandis que le bagage préalable est appelé design inconscient. Les informations véhiculées par les neutrinos seraient les mêmes, à un instant T, quel que soit l’endroit sur Terre. Cela voudrait dire que deux personnes nées la même minute (en tenant compte des fuseaux horaire) auraient le même schéma corporel.

Carte du design et carte de la personnalité du moment où j’écris cette page, autrement dit si je naissais à cet instant, voici quelle serait mon design.

Chaque planète possède une période de révolution différente. Pluton, par exemple, met beaucoup plus de temps pour réaliser son cycle que le soleil. A un instant T, l’influence de Pluton sera donc identique (à moins de passer un seuil juste dans cette période) que la semaine précédente, ce qui n’est pas du tout le cas du Soleil, par exemple, dont la position relative évolue bien plus rapidement. 

Le design et la personnalité

13 planètes influencent la personnalité et le design
13 planètes par ordre d’importance décroissant

La personnalité est ce que je connais de moi et ce que je crois être moi, au fur et à mesure que je me découvre vivre, tandis que le design est plutôt ce qu’on pourrait observer de moi depuis l’extérieur, ce qui influence mon comportement sans que j’en aie forcément conscience, qui je suis réellement. Cette personnalité et ce design sont ainsi déterminés par l’influence des planètes du système solaire, par ordre décroissant d’importance : Le Soleil, la Terre, la Lune, Mercure, Venus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton (déclassée en 2006 au rang de planète naine). En y ajoutant les points nodaux nord et sud de la Lune, ce sont pas moins de 13 influences auxquelles nous sommes sujets, et qui sont intégrées dans le design humain.

Ce sont l’essence même de cette personnalité et ce design qui forment ensemble le schéma corporel. C’est notre véhicule, l’idée étant d’en devenir le passager conscient qui connaît et écoute son véhicule, se laissant guider tant que possible par le conducteur qui sait où il va à travers le flux de la vie. On pourrait dire que la carte du design humain  nous montre notre personnalité globale, consciente et inconsciente qui développe tout son potentiel lorsque le contexte lui est favorable.

Nous serions donc la plupart du temps, par méconnaissance même de notre cartographie interne, en contradiction, en opposition avec notre identité profonde, et nos attitudes, nos comportements deviendraient les éléments visibles de notre personnalité au sens où on l’entend habituellement.

Le Design Humain, pourquoi et comment ?

Le design humain nous aide à découvrir, connaître, tester puis intégrer notre véhicule afin de fluidifier notre vie par le respect des principes et des particularités inhérentes à notre cartographie personnelle. Il peut également nous permettre de décoder, améliorer nos relations, comprendre les événements qui se produisent dans notre vie en se basant sur les influences présentes avec ces personnes et/ou à ces moments précis.

mandala du moment présent
Manadala du design humain. On voit les 64 hexagrammes du Yi-King et les portes correspondantes, les signes astrologiques et les planètes sous influence, pour terminer au centre par le schéma corporel à 9 centres dans lequel sont reportées ces informations.

On peut s’aventurer sans trop de risques dans la lecture et l’analyse des portes (64 portes déterminées par le Yi King), des lignes (6 par porte) et des couleurs (6 par ligne), comme autant de niveaux de précision et de compréhension de l’influence de chaque planète à un moment précis. Si on dispose de la minute précise et certaine, on peut s’aventurer plus loin avec les tonalités (6 par couleur) et les bases (5 par tonalité).

Ces informations (Porte, ligne, couleur, tonalité, base) sont reportées au sein du schéma corporel dans le centre énergétique qui leur correspond. Cette correspondance est fixe, c’est à dire que, par exemple, la porte 61 sera toujours représentée à cet endroit, dans le centre de la tête. 

Les centres et les portes

Les 9 centres énergétiques (évolution du système des chakras) sont reliés par des canaux, qui sont définis lorsque les deux portes le constituant sont actives. Le canal ainsi créé permet la circulation de l’énergie d’un centre à l’autre, et les centres reliés sont colorés en conséquence. Lorsqu’une seule porte est activée, cela influence évidemment aussi notre personnalité (en noir) ou notre design (rouge), voire les deux (noir et rouge hachurés), et nous pouvons avoir tendance à chercher à compléter le canal avec une autre personne qui possède la porte opposée.

On parle dans ce cas d’électromagnétisme. D’autres termes sont utilisés pour les autres cas de figure (lorsque nous disposons de deux portes identiques, etc.).

Schéma corporel du moment présent
Schéma corporel du moment présent. On y voit les planètes avec en regard de celles-ci la porte et la ligne qui correspond. La porte est donc activée sur le schéma.

Nous disposons ainsi, dans notre schéma corporel à neuf centres, de centres définis (reliés par un canal entier) et/ou de centres non-définis (dans lesquels une porte au moins est active, mais aucun canal) et de centre ouverts (dont aucune porte n’est active). Les neufs centres sont la tête, l’ajna, la gorge, le centre G, le coeur, le plexus, le splénique, le sacral, la racine.

Paradoxalement, nous serions plutôt influencés par nos centres non définis (ou ouverts), dans la mesure où ils vont résonner naturellement avec les centres définis des personnes que nous côtoyons. Ces centres non-définis nous permettent d’expérimenter différentes saveurs, différents fonctionnements relatif au centre en question, dans la mesure où il n’existe pour nous pas de programme établi (ou très peu). Les centres non-définis sont ainsi un potentiel de sagesse à maturer tout au long de la vie, mais ils sont également source de pression et d’inconfort, dont la nature est différente pour chaque centre, et dépend, bien entendu de la configuration générale du schéma corporel.

Cette pression ressentie, en raison de centres non définis ou ouverts, nous pousse à (ré)agir, et la connaissance de notre design permet peu à peu de détecter les moments où nous voulons choisir sur base de cette pression plutôt que de s’en remettre à son autorité intérieure. Étant petits, nous n’avons pas trop le choix… nous sommes baignés en permanence dans l’aura d’autres personnes, le plus souvent nos parents, et nos centres non-définis sont influencés par les leurs, leurs croyances, leur rapport au mondes, etc. Plus tard, un travail de déprogrammation est nécessaire, pour distinguer ce qui est nous et ce qui leur appartient, aventure bien souvent tumultueuse mais combien nécessaire, n’est-pas ce qui débute maladroitement vers l’adolescence ?

En ce qui me concerne, mon premier centre ouvert est le centre G, ce qui signifie et explique en partie à quel point je ressens la pression de me trouver un rôle, un métier, et que je n’y parviens pas vraiment parce que je change tout le temps.

Les différents types

Il existe quatre types, déterminés par la manière dont les centres énergétiques sont activés, reliés ou non : Générateur (environ 70%), Manifesteur (environ 8%), Projecteur (environ 21%), Réflecteur (environ 1%). Chaque type fonctionne d’une manière différente et espère inconsciemment un résultat différent de ses actions. Apprendre à connaître et reconnaître les différents types permet de mieux comprendre qui nous sommes, ce qui nous motive, et pourquoi nous rencontrons la frustration, la colère, l’amertume ou la déception dans nos initiatives.

L’autorité intérieure

L’autorité intérieure est le centre moteur défini qui prévaut sur les autres et auquel on peut se fier pour prendre des décisions, faire des choix. Dans mon cas, c’est le plexus, l’émotionnel, ce qui veut dire qu’il est important pour moi de laisser passer la vague émotionnelle avant de prendre une décision, d’autant plus s’il s’agit d’une décision importante de la vie.

C’est ce que je n’ai pas fait l’an passé, emballé par la découverte d’un autre outil révolutionnaire (l’écologie intérieure et son alchimie émotionnelle). J’ai changé rapidement et radicalement de vie, souhaitant expérimenter le recours à l’intuition comme source de décision. Je comprends maintenant que j’ai agi contre ma nature même, ce qui s’est soldé par un isolement social, une longue période à côté de mes pompes et une reconstruction lente et douloureuse.

Les différentes autorités intérieures sont le plexus (émotionnel), sacrale, splénique, manifestée du coeur, projetée du coeur, projetée de soi, l’environnement, la Lune. La (re)connaissance de son autorité intérieure est essentielle, car elle émane du centre auquel se fier pour toute décision afin qu’elle nous soit profitable et que la vie soit plus fluide, en respectant les particularités intrinsèques de cette autorité , en apprenant à l’utiliser et en optimiser peu à peu son fonctionnement.

Si vous êtes d’autorité splénique et que votre mécanisme de décision peut se fier à une intuition forte et immédiate, ne demandez pas à un émotionnel de vous répondre avec un enthousiasme que vous vous connaissez lorsque vous lui faites une proposition, et s’il le fait, ne vous étonnez pas si ses projets changent et qu’il ne tient pas sa « promesse » une fois la vague émotionnelle passée !

Les différents types

Selon le design humain, il existe quatre types : Générateur (environ 70%), Manifesteur (environ 8%), Projecteur (environ 21%), Réflecteur (environ 1%). Connaître son type nous permet, une fois validé intérieurement par une relecture de notre vie au regard de ses caractéristiques, de respecter sa stratégie, à nouveau avec la même idée de se rendre la vie plus fluide et plus riche. Le Manifesteur, qui cherche la paix, pensera ainsi à informer avant d’entreprendre, le Projecteur, qui cherche la reconnaissance, pensera à attendre l’invitation, le Générateur, qui cherche la satisfaction, veillera à répondre plutôt qu’initier, le Réflecteur, quant à lui, devra parfois attendre un cycle lunaire.

En ce qui me concerne, je suis de type Manifesteur, ce qui signifie, entre autres, que j’ai tendance à foncer seul dans mon coin sans attendre les autres, et que j’ai intérêt à utiliser la stratégie du manifesteur qui est d’informer les autres.

La croix d’incarnation

Autre élément essentiel du design, la croix d’incarnation est un sujet à part entière, et je ne l’ai pas suffisamment abordé que pour pouvoir, à ce stade, même le résumer en quelques mots. Juste pour rire, la mienne, c’est la croix de l’angle droit de l’explication.

Et tout le reste…

Le design humain comprend tellement d’autres aspects et nuances qu’il me serait impossible de les développer ici. On pourrait y trouver des clés concernant le lieu de vie, la manière de s’alimenter… mais cela demande une étude plus approfondie, ou une analyse par un professionnel certifié.

Je vous invite à vous connecter au site www.jovianarchive.com ou www.designhumain.eu et demander votre carte personnelle gratuite, regarder quel type et quelle autorité vous avez, quels centres sont non définis ou ouverts, lire sur le sujet, regarder des vidéos et ainsi, débuter, vous aussi, cette passionnante aventure à la découverte de votre logique intérieure ! Si vous voulez aller plus loin, le (seul ?) livre à se procurer se trouve aux éditions Ariane, par Lynda Bunnell, Le livre de référence du design humain.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.