Osons la joie !

Sève de bouleau

- 00h05

Dernières modifications :

12 novembre 2018 - 00h05

Chaque printemps, alors que la nature se réveille à la sortie de l’hiver, le bouleau nous offre sa sève riche en minéraux. La cure de sève de bouleau, généralement d’une durée de trois semaines, rencontre un succès grandissant ces dernières années. Quel en est l’intérêt, comment faire une cure et où s’en procurer ?

Sève de bouleau
Au printemps, les bouleaux s’épanouissent lorsque monte leur sève aux mille vertus

Pourquoi une cure ?

La sève de bouleau agit sur les reins, libère les rétentions cristallines, contribue à diminuer la concentration de l’acide urique, ce qui soulage les articulations. La sève limite les rétentions d’eau et favorise l’élimination de la cellulite. Elle améliore les troubles de la peau comme l’eczéma, les dartres, la couperose.

La sève stimule le foie et aide à diminuer le taux de cholestérol. Elle a une action fortifiante, régénère et renforce l’organisme. car elle contient des minéraux essentiels :

    • calcium (Ca)
    • magnésium (Mg)
    • potassium (K)
    • sodium (Na)
    • cuivre (Cu)
    • fer (F)
    • manganèse (Mn)

    • zinc (Zn)
    • phosphore (P)
    • silicium (Si)
    • sélénium (Se)
    • cobalt (Co)
    • chrome (Cr)
    • lithium (Li)

    La présence d’acides aminés, d’enzymes, de flavonoïdes, d’hormones végétales et d’anti-oxydants favorise son pouvoir de minéralisation. Rien de tel qu’une cure de printemps pour vitaliser notre organisme.

    Quand et comment la récolter ?

    On récolte la sève de bouleau à la sortie de l’hiver, prélevée sur les arbres les plus résistants afin de les impacter au minimum. Un tube en inox est inséré à la bonne distance dans le tronc préalablement percé délicatement. Le précieux liquide, transparent, s’écoule via un tuyau de qualité alimentaire directement dans une outre, à travers un bouchon de liège.

    Afin de garantir sa qualité, on évite tant que possible son exposition à la lumière et à la chaleur. Lorsque l’outre est pleine, après quelques heures ou une journée parfois, on fait le vide d’air. Ce faisant, on limite l’oxydation et cela favorise la conservation. La sève, non filtrée, non traitée, est alors prête à être consommée.

    Comment la consommer

    La cure de sève de bouleau fraîche dure trois semaines, à raison de deux  petits verres de 7 cl par jour avant un repas. On la conserve au frais. Le goût est neutre les premiers jours, puis il peut se modifier avec le temps, fermenter légèrement, ce qui n’altère en rien la qualité du produit.

    Où trouver de la sève de bouleau ?

    Si vous ne disposez pas de bouleaux proches de chez vous, pas de panique. Vous trouverez facilement de la sève en bouteille ou en cubi sur les marchés ou dans les magasins bio en février-mars. L’idéal est de commander de la sève fraîche non traitée. Elle est moins chère et plus efficace que celle qui est pasteurisée et vendue tout au long de l’année.

    Sève du Béarn

    Nous vous proposons de la sève de bouleau du Béarn en cubi de 3 litres pour 21 jours de cure. Elle est vendue fraîche, non filtrée, non traitée, protégée de l’oxygène. Livraison possible dans le Béarn suivant quantités. Enlèvement à Sévignacq-Meyracq sur réservation.

    Pour tout renseignement/réservation :
    sevedubearn at gmail.com ou 06 50 49 04 68

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.