Osons la joie !

En route vers la liberté ?

Maintenant, je me mets à nu, il était temps ! Il est libre Max, ou plutôt le devient, et ça lui en coûte tellement. Un long chemin vers la liberté, celle de lui-même et de l'humanité, que chacun cherche à sa manière. La sienne est toute particulière et il veut la partager. Osons la joie devient rapidement oser la confiance, un peu comme un sentier commun de l'humanité que chacun ne peut vraiment expliquer ni partager.

Un nécessaire équilibre ?

Tout le monde sait jouer du piano ! C’est ce que j’ai compris tout à l’heure, en jouant pour la première fois dans un lieu public. Tout le monde sait, mais tout le monde ne peut pas. Pas tout le temps, pas de la même manière, pas avant que… quoi ?

Alors que j’entendais le son du piano dans le terminal de l’aéroport de Charleroi, je m’interrogeais sur sa provenance, je me questionnais déjà. Si c’est vraiment un piano en libre accès, est-ce que j’oserai jouer ? Que jouer ? Comment ? J’ai déjà été tenté il y a quelques temps à la gare de Bruxelles, je n’aurais jamais osé ! Alors j’ai procédé cette fois étape par étape, je me suis laissé vivre tranquillement pas à pas, me rapprochant de ce qui restera pour moi un grand moment.

Un nécessaire équilibre ?

Et ce grand moment me permet d’en vivre un autre, celui de cet instant, ces instant qui se succèdent au sein desquels je te partage ce que j’ai vécu, je décode, je comprends et je savoure, tout simplement.

Continuer le lecture

Décodage

Rencontre avec le porte-manteaux


Quand on en vient à philosopher à partir du simple contact avec un porte-manteau dans des toilettes en pleine nuit, de quoi s’agit-il exactement ? Suis-je éclairé, suis-je fou ou malade ? En tous les cas j’aime ce contact qui me permet de dérouler un fil philosophique qui me plait…

Pourquoi tu rigoles ?


Derrière cette question, en apparence banale, se cachent bien des choses… à commencer par l’étrangeté de la question elle-même ! Décodage philosophique, en presque direct, d’une situation vécue lors d’une formation à la philosophie, justement !

Juste une tentative

Trouver la joie dans ma vie

Un super exercice qui consiste à partir d’un rêve d’enfance, ou même simplement une passion, quelque chose que je faisais qui me donnait de la joie, puis d’identifier ce que j’aimais, ce que je cherchais plus particulièrement à travers cette activité. Ensuite, j’observe ma vie entre ce moment et maintenant, et je note ce que j’ai réalisé et pour lequel j’ai retiré le même type de satisfaction, les mêmes valeurs. Je me demande enfin ce qu’il reste à réaliser de ce rêve, est-il encore présent ? J’écris ce que serait ce rêve aujourd’hui.

Découvrir cet exercice

Pourquoi dire « il faut, je dois » ?

Je m’en souviens comme si c’était hier… Il y a quelques années, ma collègue de travail débarque au boulot, après une formation en permaculture humaine, avec cette proposition : arrêtons de dire il faut ! Waw… Une graine est déposée. Peu à peu, elle se met à germer, timidement pour commencer, et ce n’est qu’avec le temps, les mois, les années que se déclenchera le ras de marée !

Il ne faut plus dire il faut, pourrait on dire… un peu facile. Et bien justement, ne disons pas qu’il ne faut plus le dire, car c’est bien de cela qu’il s’agit : reprendre notre plein pouvoir et notre pleine responsabilité sur ce qui se produit dans nos vies. A commencer par décider, ou pas, de s’interroger sur ce il faut. Car il ne faut rien ! Je peux, j’ai besoin, j’ai envie… c’est ça le potentiel de l’être humain. Il y a toujours quelque chose qui vient de moi si je creuse et que je demande : pourquoi je fais ça ? pourquoi est-ce que je dois ?

Continuer la lecture about « Pourquoi dire « il faut, je dois » ? »

Laisse-moi vivre ! 

Combien de fois ai-je reçu cette allocution
Entendue telle qu’elle ou perçue derrière les mots
Parfois se transformant en véritable injonction
Un élan si puissant qu’il en devient destructeur

Laisse-moi vivre, parfois balancé juste comme ça
Dans certains cas en réponse à de la douceur
Dans ce cas le cri du cœur fait tellement mal
A celui qui le sort comme celui qui le reçoit

Continuer la lecture about « Laisse-moi vivre ! «